L’Eucharistie

De même que le Père, qui est vivant, M'a envoyé et que Je vis par le Père, de même celui qui Me mange lui aussi vivra par Moi.
Jn,6,57

« L’Eucharistie, don de Dieu pour la vie du monde » !
L’occasion est belle de laisser la parole de Jésus nous réchauffer le cœur pour que nous sachions encore une fois le reconnaître à la fraction du pain. Ainsi, nous pourrons entrer plus à fond dans le mystère eucharistique
dans lequel Dieu continue de donner sa vie au monde.

Le Saint Sacrement
permet à l’Église de montrer Dieu qui, dans le Christ, se donne lui-même pour que le monde ait la vie : quand Dieu nous donne son Fils, il ne nous donne pas n’importe quoi. Moi, je suis le pain dit Jésus. Dans notre société de surabondance, nous oublions parfois que le pain est une nourriture de base. Le pain est un aliment tout simple, mais aussi un aliment complet. Mystérieusement, il est assimilé en nous et soutient notre vie physique. En nous donnant son Fils, Dieu nous nourrit. Il nous donne son pain. Il soutient toute notre vie.

Le don que nous fait Dieu en Jésusne se limite pas à faire durer la vie que nous connaissons. Il ne s’agit pas seulement de ne pas mourir. En Jésus, Dieu nous donne de vivre pour l’éternité : Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement . Le don que Dieu fait de son Fils ne s’est pas limité aux quelques années où Jésus a marché sur notre terre. Tout comme Dieu le Père nous a donné son Fils, le Fils se donne lui-même et il continue de se donner : Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie
Jésus nous indique que le don de sa vie pour nous se prolonge dans le mystère eucharistique. À chaque Eucharistie, Jésus continue de donner sa vie pour que le monde ait la vie À travers le pain et le vin transformés pendant l’Eucharistie, il nous donne véritablement son corps et son sang : Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi je demeure en lui . À chaque Eucharistie, nous continuons de cueillir les fruits de l’arbre de la croix, les fruits de la vie éternelle.
Le premier fruit de l’Eucharistie, Jésus l’exprime ainsi : Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi je demeure en lui . Nous devenons la demeure du Christ et nous demeurons en lui. Jésus nous indique un autre fruit de l’Eucharistie : De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi . Non seulement nous demeurons dans le Christ, nous vivons par lui. Comme le Père l’a envoyé, Jésus, qui est vivant, nous envoie aussi. C’est ce qu’il dira après sa résurrection : De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie . En accueillant le corps et le sang du Christ, nous acceptons donc une mission. Celui qui demeure en nous demande que nous le portions aux hommes et aux femmes qui croisent notre route.

Nous avons faim de cette rencontre avec le Christ, de cette communion à sa Présence. Jésus comprends nos faims et il veut les combler.c’est la volonté même de Jésus de vouloir demeurer en nous. Formidable désir de Dieu qui n’en finit pas de venir ainsi nous visiter.La multitude que nous formons partout sur la terre va se mettre en marche, en procession pour communier à l’unique Corps, car nous avons part à un seul pain. Le mot communion d’ailleurs n’indique pas seulement que nous sommes unis au Christ et entre nous par l’action de l’Esprit Saint. Il signifie aussi que nous allons puiser des forces neuves à la Source vive, pour être dans le monde (en famille, sur nos lieux de vie) de vrais témoins du Christ, pour communiquer à notre tour sa Vie, sa Joie, sa Paix autour de nous et nous portons ensemble cette charge commune, cette mission.
Merci Seigneur pour Cet appel à vivre l'Eucharistie

Et l’Eucharistie c’est précisément le mode particulier de l’existence chrétienne, une existence eucharistique
Qu’est-ce qu’une existence eucharistique ?

C’est quelque chose de très étrange, c’est une existence qui se veut offrande, sacrifice parfois, rayonnement, communion, lumière, réconfort.« Charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur, maîtrise de soi » (Gal 5) tels sont les fruits de l’Esprit mais tels aussi les fruits de l’Eucharistie dans la vie des croyants. Et tout cela à partir d’un pain, ou d’une hostie.
"celui qui Me mange":
Mais qu’est-ce qu’il a ce pain pour être si fort, si puissant ?
Et bien c’est le lieu où Dieu aboutit puisque l’Eucharistie se situe dans le prolongement, dans la continuité de l’Incarnation : « et le Verbe s’est fait chair / ceci est mon corps » ;

c’est le lieu où l’amour de Dieu aboutit puisque l’Eucharistie est don total de son être et « qu’il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » ;

et, en même temps, c’est le lieu où l’homme renaît à une existence transformée soudain habitée par la présence de Dieu, notre jeunesse éternelle

c’est le lieu où l’homme refait ses forces, où s’apaisent ses passions et ses angoisses, où il trouve sa véritable identité : « Vous êtes le corps du Christ et ses membres. Si donc vous êtes le corps du Christ et ses membres, c’est votre propre symbole qui repose sur la table du Seigneur. C’est votre propre symbole que vous recevez. À ce que vous êtes, vous répondez ‘amen’ et cette réponse est votre adhésion » (saint Augustin). Oui, notre vie apparaît liée à l’Eucharistie et, pour le meilleur et le plus profond, inspirée par elle.

Nous qui sommes des habitués de l’Eucharistie, regardons avec un regard neuf, avec un regard de premier communiant, ce grand mystère



Divin Jésus, quoique je ne Vous vois pas des yeux du corps, je crois que c’est Vous-même qui allez Vous donner à moi dans la Sainte Communion. Hélas, je suis indigne d’une telle faveur après Vous avoir tant de fois offensé. Ô Bonté infinie, j’ai un extrême regret de tous mes péchés et je me propose de ne plus jamais Vous offenser.Je Vous aime de tout mon coeur et je veux Vous aimer toute ma vie. Venez donc, mon Seigneur et mon Dieu, venez dans mon coeur que je Vous donne. Prenez-en possession, purifiez mon âme, remplissez-la de vos grâces et établissez-y Votre Règne pour toujours.

d'aprés différentes sources


2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.




PRIÈRE pour obtenir des grâces DU SERVITEUR DE DIEU LE PAPE JEAN-PAUL II


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site