j'ai rêvé à la paix

Seigneur, tu nous assures la paix, et même toutes nos œuvres, tu les accomplis pour nous.
Is,26,12

?Quelle que soit l’œuvre que le Seigneur nous a appelée à faire, sans Lui, nous ne pouvons rien faire…
?
Combien il serait audacieux de notre part de penser être capable d’accomplir l’œuvre de Dieu par nos propres forces ou nos propres moyens. Déjà du temps de Jésus,les pharisiens ne lui ont-ils pas posé cette question étonnante : « Que devons-nous faire pour accomplir les œuvres de Dieu? » Jn 6 :28. Quelle que soit l’œuvre que j’accomplis pour Dieu, c’est par la foi, par le moyen de la puissance de Christ en moi et au travers de moi que le travail doit se faire, et non par mes propres forces ou
capacités. Le Seigneur Jésus n’a-t-il pas précisé à juste titre
«sans moi vous ne pouvez rien faire ! »

? Cesser de s’appuyer sur soi-même reste un combat…

?Il est vrai que cesser de s’appuyer sur moi-même représente tout un combat. C’est tout un apprentissage que d’apprendre à ne plus compter sur soi-même, sur ses capacités, ses propres forces pour commencer à ne compter que sur le Seigneur. C’est aller à l’encontre de ce que nous entendons presque continuellement dans ce monde d’aujourd’hui, où l’on affirme précisément le contraire. La société actuelle ne met-elle pas plus que jamais en évidence la valeur des actions d’un individu, précisément ce qu’il accomplit lui-même, les prix et les médailles qu’il remporte suite à ces propres efforts ?

?Si moi-même, en tant que chrétien, j’adopte ces mêmes critères et base ma vie sur mes propres efforts, tout ce que j’entreprendrai servira évidemment à construire quelque chose dans ma vie, mais il faudra aussi réparer ce que, dans ma vaine tentative d’atteindre la perfection, j’ai mal fait ou même démoli. Les résultats d’un tel comportement ne sont pas étonnants. Cela me conduira très rapidement au surmenage, au découragement, voir à la dépression ! Peu importe les efforts que je fais pour bien faire les choses, je me trouverai subitement trop occupé, ce qui m’amènera alors à la constatation bénéfique suivante : « j’en fais plus que ce que le Seigneur veut que je fasse ».


?Combien il est vital de réaliser que, quel que soit le travail que j’accomplis dans l’oeuvre de Dieu, il est primordial qu’il soit fait, choisi et conduit par le Seigneur lui-même, et non par moi. Je travaille peut-être sans relâche, mais il faut que j’apprenne à accomplir ma tâche dans la
dépendance du Seigneur sur toute la ligne. Et à cet effet, il est bon que, chaque jour, avant d’entreprendre un quelconque travail, je puisse lui exprimer mon désir de dépendre totalement de ses directives.


?Si nous voulons accomplir l’œuvre de Dieu efficacement, notre priorité est de croire et de réaliser que ce n’est pas à nous-mêmes de faire ou d’accomplir quoi que ce soit, mais que c’est à Lui de faire son œuvre au travers de nous. Nous ne sommes et ne devons rester que ses instruments et tout ce qu’Il fait au travers de nous n’est en fait qu’une grâce qu’Il nous accorde, grâce pour laquelle il mérite
toute la gloire, la reconnaissance et l’adoration qui lui est due


?Appliquons-nous à bien faire la mission que Dieu nous confie?
?: S’il est vrai que nous ne devons pas compter sur nos propres forces et capacités pour servir Dieu, il n’en reste pas moins que notre part est de faire tous nos efforts pour que la mission que Dieu nous confie soit fait le mieux possible.?Puissions-nous devenir de "saints élèves à l’école du Maître, efficaces à son service "!?Le Seigneur ne veut rien réaliser sans nous, mais veut que nous soyons des participants zélés et efficaces à Son service. Puisse-t-il trouver en nous cette disponibilité afin que Son Nom soit glorifié dans et au travers de notre vie. O Marie aide-nous à dire "oui" au Seigneur!

?Seigneur, j'ai bien souvent rêvé à la Paix?
?La Paix dans mon cœur, dans ma famille, dans le monde Et toi, tu l'offres ! Pour bien l'accueillir, ne faut-il pas l'avoir patiemment désirée ? Seigneur, tu nous donnes la Paix comme on offre une semence. Si parfois je la range au placard en me disant : « Je m'en servirai plus tard » Pour toi elle ne peut attendre d'être semée, en bonne terre, avec soin et amour. ? Seigneur, tu nous confies la Paix : Sème la paix sur toute la terre, Il n'y a pas de maison, de pays, de conflit où elle ne peut germer ! Sur ta Parole, Seigneur, je sèmerai la Paix là où je vis. Seigneur, lorsque la Paix triomphe, elle illumine nos cœurs. Sa lumière, c'est ton sourire.



Alors oui Paix?Seigneur, tu nous assures la paix?
?Notre Dieu, les hommes disent : « Paix ! » mais ils le disent non parce qu'ils aiment leurs ennemis, mais parce qu'ils accusent les autres d'être des fauteurs de guerre, ou parce qu'ils ont peur pour leur propre tranquillité, leur propriété et leur sécurité.? Les hommes disent : « Paix ! », et pendant ce temps, silencieusement, leur cœur murmure : soupçon, mépris,tactique, ou encore crainte, abandon, neutralité.?Notre Dieu, quand nous parlons de paix, préserve-nous des indignations faciles et vertueuses, unilatérales et inefficaces. Apprends-nous que la paix commence avec ceux qui sont nos adversaires et non pas avec ceux qui sont nos partisans. La paix commence quand je cherche à écouter et à négocier, mais non pas quand je continue à accuser et à découper le monde en camps irréconciliables.?Car tu es venu pour porter ta guerre de justice, de vérité et de liberté contre nos guerres de privilèges, de propagandes et de domination. Au nom de Jésus-Christ, qui est mort dans notre guerre contre toi, pour nous ouvrir à ta paix envers nous.
Amen.


Comme un phare dans la nuit

Seigneur notre Dieu, Nous voici devant toi, hommes et femmes souvent perdus dans la pénombre des à peu près, de l’incertain et de l’éphémère. Nous nous présentons à toi, fatigués de nos tâtonnements, usés par nos doutes, exaspérés par nos manques. L’obscurité nous entoure toujours, dissimulant l’espoir possible, masquant la rencontre qui nous relèverait.

?Et pourtant, Seigneur, tu es là. Comme un phare dans la nuit, ta lumière guide notre route, mais nous n’en voyons souvent que la lueur intermittente, passagère. Nous peinons à te reconnaître à travers l’épaisseur de notre propre confusion. Oui, Seigneur, tu es là pourtant, comme une lampe allumée au seuil de la maison où tu nous invites, comme un feu brûlant à l’entrée du port où tu nous offres ta paix. Donne-nous l’assurance qui calme les agitations et permet de surmonter les tempêtes.

?Fais grandir en nous la confiance, celle qui met le cap sur ta clarté, à l’horizon de nos existences. Alors nous serons ensemble face à toi, et non plus isolés dans nos ténèbres ; la nuit sera complice de notre espérance, et non plus prison de nos échecs. La lumière apparaîtra en haut des mâts et pourra briller pour tous, témoin de notre foi, image de la flamme qui anime nos cœurs.

?jusqu’à Jésus-Christ, ton Fils. Nous prêterons l’oreille à ton message, et nous répondrons à ton appel. Nos vies s’illumineront pour les autres, pour ceux qui sont loin, ceux qui sont seuls, ceux qui ploient sous leurs fardeaux, pour ceux qui ont des décisions importantes à prendre, comme pour ceux qui sont dénués de tout et n’ont plus rien à décider pour eux-mêmes. Seigneur, comme un phare dans la nuit, tu fais naître en nous la joie du chemin retrouvé, la sérénité d’un avenir sûr.Que ta promesse soit notre force, pour que nous portions au monde l’éclat de ton amour et la lumière de ta paix.
Amen



d'après différentes sources
http://www.eeudf.org/IMG/pdf_Pireres_pour_la_Lumiere_de_Bethleem.pdf
http://www.compassion-france.com/paroles/parolesDefaultprint12.asp

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.




PRIÈRE pour obtenir des grâces DU SERVITEUR DE DIEU LE PAPE JEAN-PAUL II


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site