la confiance

Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent...et votre Père les nourrit! Ne valez-vous pas plus qu'eux ? Mt,6,26


Merci Seigneur pour Cet appel à la confiance

Le souci du pain quotidien commande toute notre vie, notre activité et notre morale. Le but et la joie suprême de l'homme est d'assurer le pain, le couvert, le toit de sa famille, par son travail, par une organisation judicieuse, par une activité aussi rémunératrice qu'il est possible, par une prudence intelligente.Il est bien évident qu'un tel programme implique nombre de problèmes à résoudre, nombre d'imprévus à envisager, et qu'il est difficile de le réaliser sans être aux prises avec l'inquiétude.Nous qui nous disons chrétiens, nous qui croyons au Christ, nous pensons que Ses paroles sont vraies, même si au premier abord elles nous surprennent. Et cependant lequel d'entre nous se comporte comme si véritablement il les croyait vraies ?


il y a deux attitudes à éviter:
1/ celle qui consiste à s'inquièter de tout et qui gâte le présent par le souci plus ou poins imaginaire de l'avenir
2/et celle qui consiste à ne s'inquièter de rien et qui laisse couler la vie dans l'insouciance et la contemplation.



Les deux atti­tudes sont aussi mauvaises l'une que l'autre. Ce qui cause l'inquiétude, c'est le manque de confiance en Dieu ; ce qui cause l'insouciance, c'est l'oubli de Dieu.
Jésus nous a rappelé dimanche dernier:« Ce n'est pas de pain seulement que vivra l'homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu »! Notre priorité baptismaleest dans "le service (prêtre) , dans l'annonce de la bonne nouvelle( prophète) et dans l'amour du prochain (roi)! Alors ne nous inquiétons plus et« Cherchons le Royaume de Dieu :ceux dont la vie est tout entière tournée vers la recherche du Royaume de Dieu n'ont plus ni le temps ni le goût de s'occuper d'eux mêmes, de leur nourriture, de leur tenue vestimentaire...et travaillons à acquérir les biens qui demeurent,au regard desquels les autres biens, si nécessaires soient-ils, ne méritent pas d'être recherchés par les enfants de Dieu que nous sommes, parce que le Père sait ce dont nous avons besoin et qu'Il nous comble par surcroît.

Comment faire vivre cet appel à la confiance?
Cette Parole aujourd'hui est tout sauf un appel à l'insouciance ou à une sorte de pieuse indifférence; c'est une exhortation à la confiance certes, mais à une confiance exigeante. Il ne s'agit pas d'attendre que tout nous soit donner passivement; il s'agit avant tout de chercher le Royaume de Dieu et sa justice !!! Mais pour ce faire, pour changer le cours de choses, pour être acteurs de ce monde et ne pas simplement subir le cours des événements, nous avons besoin de forces et de confiance, de soutien et d'espérance.


Jésus nous demande de lever les yeux et de regarder autour de nous :
« Regardez les oiseaux du ciel, prêtez attention aux lis des champs ». Nous qui très souvent, face aux difficultés, aux soucis, nous replions sur nous-mêmes, Jésus nous invite à une découverte nouvelle du monde. Les oiseaux du ciel ne sèment ni ne moissonnent et pourtant ils sont nourris; les lis des champs ne trament ni ne filent et pourtant ils sont vêtus de manière resplendissante. A travers la joie du chant des oiseaux et la beauté des lis des champs, la création témoigne de la bonté de Dieu qui, gratuitement, prend soin de ses créatures. Ainsi lorsque nous nous faisons submerger par les soucis, nous faisons comme si notre vie dépendait uniquement de nous, comme si elle ne nous était pas d'abord et essentiellement donnée ! Certes il ne s'agit pas de nier la fragilité de l'existence, mais de recevoir notre existence avant tout comme un cadeau de Dieu, au même titre que la beauté gratuite des lis des champs nous est offerte pour notre joie !


Jésus en nous demandant de regarder autour de nous, nous invite en fait à un travail de décentrement
par rapport à nous mêmes, à ne plus nous mettre au centre, mais mettre Dieu au centre, comme origine, moteur et garant de toute vie. Encore une fois, il ne s'agit pas de nier les problèmes ou les difficultés ou de croire que la foi va pouvoir les résoudre d'un coup de baguette magique. Il s'agit de les remettre à leur juste place et de réfléchir à ce qui nous est vraiment fondamental pour vivre pendant ce temps de carême revoyons "nos essentiels" "nos priorités" matériels et spirituels :toute vie, notre vie prend sa source en Dieu. Ce qu'on observe à propos de la nature on peut l'observer pour notre vie. Dieu est le Créateur; mais Dieu n'est pas seulement le Créateur Dieu maintient sa création ... Il continue à l'habiter de sa présence



C'est pourquoi, nous pouvons vivre et affronter l'avenir avec confiance.
La confiance ne veut pas dire qu'il ne faut pas se faire du souci dans le sens de prévoir, organiser, être attentif, bref OEUVRER !, mais cela veut dire qu'il faut faire la part des choses entre ce sur quoi nous pouvons avoir prise et pour lequel nous sommes appelés à oeuvrer (chercher le Royaume de Dieu et sa justice !) et ce pourquoi nous n'avons pas prise, pas de maîtrise et pour lequel il est inutile de se faire du souci !


Dieu sera présent demain avec moi, comme il le fut hier et l'est aujourd'hui :
Oui cette Parole de bénédiction est un appel à la confiance mais une confiance qui n'a rien à voir avec de la passivité. C'est parce que nous croyons que Dieu est celui qui maintient sa création, qu'il est à l'oeuvre, qu'il est à nos côtés, que nous pouvons endosser notre responsabilité missionnaire, familiale, sociale en dépit de toutes les incertitudes qui planent et de la fragilité de l'avenir non pas comme quelque chose qui nous pèse, mais comme une responsabilité qui donne du sens à notre vie.
Relevons nous donc ; reprenons courageusement la Route. Et que notre vie dise à Dieu chaque jour Que Votre Règne arrive !


"Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?"
La valeur d’un homme ne réside pas dans la richesse, la science, la culture ou le pouvoir politique. La grandeur de l’homme est sa personne,créée à l’image de Dieu et à sa ressemblance. Cette bénédiction de ce jour nous montre et nous redit que l’amour de Dieu pour nous est bien plus grand que son amour pour aucune autre créature sur terre, et c’est pour cela que nous Lui ressemblons. Ayons confiance dans cette grandeur et suivons joyeusement le maître.

Dieu le Père, augmente ma confiance en Ta très sainte volonté. Accorde-moi la grâce de mettre ma volonté de côté et de maintenir une foi immuable et une espérance ferme dans Ton divin dessein.Jésus-Christ, je veux te faire le Seigneur de ma vie. Je veux diriger tout ce que je fais, tout ce que je pense et tout ce que je dis vers toi. Aide-moi à faire confiance à tes chemins, sachant que tu sais ce dont j’ai besoin et que tu me fourniras ce qui m’est nécessaire pour accomplir ma mission
.



d'aprés différentes sources

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.




PRIÈRE pour obtenir des grâces DU SERVITEUR DE DIEU LE PAPE JEAN-PAUL II


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×